PAYS D’APT LUBÉRON Histoire

Le site fut occupé dès les temps préhistoriques, notamment à Buoux. Mais ce sont les Romains qui ont fondé Apta Julia en l’honneur de Jules César sur une petite île formée par deux bras d’une rivière. Le camp romain des origines devient...

Roussilon - Pays d'Apt Luberon

Les Ocres - Pays d'Apt Luberon

Bonnieux Pays d'Apt Bonnieux

Le site fut occupé dès les temps préhistoriques, notamment à Buoux. Mais ce sont les Romains qui ont fondé Apta Julia en l’honneur de Jules César sur une petite île formée par deux bras d’une rivière. Le camp romain des origines devient rapidement une des cités les plus importantes de la Narbonnaise. On peut encore aujourd’hui observer plusieurs sites romains dont le Pont Julien, entre Apt et Bonnieux.

L’histoire du territoire se mêle à celle de la Provence : les invasions, la lointaine suzeraineté des empereurs germaniques qui permet à quelques puissantes familles (les d’Agoult-Simiane) d’étendre leurs possessions et d’affermir leur pouvoir, la peste de 1348, la présence des Papes à Avignon ; Bonnieux est une terre pontificale. Les Etats-Généraux de Provence, puis un concile présidé par le Pape Urbain V tiennent leurs assises à Apt. Le XIVe siècle est aussi marqué par la présence de Saint Elzéar et son épouse « mystique », la bienheureuse Delphine, tout spécialement vénérés.

Les guerres de religion par suite de la présence de nombreux Vaudois en Luberon, auront de graves répercussions : expulsion des protestants et saisie de leurs biens, sièges de la ville en 1560, 1562, et 1586, auxquels les habitants surent résister farouchement.

La cathédrale Sainte Anne est le monument le plus important de la cité. Au cours des siècles, à partir de 1050, aux XIIe, XIVe et surtout au XVIIe siècle, la cathédrale a été transformée à plusieurs reprises. Les historiens prétendent qu’elle a été tout d’abord le premier lieu de rencontre des chrétiens (IIIe et IVe s.). Les cryptes en témoignent. Il faut visiter la salle du trésor et admirer le voile de Sainte Anne et les reliques. En 1623, Anne d’Autriche, espérant avoir un enfant, se fit donner l’un des doigts de la sainte. Elle eut finalement un garçon : Louis XIV. Quelques années plus tard, elle vint en pèlerinage, rendre hommage à Sainte Anne.

Le XVIIIe siècle est marqué par l’épidémie de peste de 1720/21 qui affecte profondément le pays d’Apt. A Roussillon, les ocres sont redécouvertes et ouvrent une nouvelle ère de paysans-mineurs. Au cours du XIXe siècle, les activités artisanales se transforment en véritables industries : les faïences, les ocres, les fruits confits prennent peu à peu le tête des productions aptésiennes. Le chemin de fer sera pour un temps le débouché essentiel de ces productions dont la plupart ne survivront pas aux concurrences de localités géographiquement mieux situées et aux techniques nouvelles.