BANDOL Histoire

Bandol, dont le nom proviendrait de «Bendoritum», origine antique qui serait un héritage gaulois signifiant «le gué blanc» sans doute le détroit séparant la presqu’île rocheuse de l’île Bendor au temps où on pouvait encore le franchir...

Histoire :

Bandol, dont le nom proviendrait de «Bendoritum», origine antique qui serait un héritage gaulois signifiant «le gué blanc» sans doute le détroit séparant la presqu’île rocheuse de l’île Bendor au temps où on pouvait encore le franchir à pied.

Dans les archives de l’abbaye de Marseille, nous retrouvons «Bendor» en 1229, «Bendol» en 1561, «Bendort» en 1596 puis finalement «Bendor» en 1613. On retrouve également «Bandols» sur un registre de la commune du Castellet en 1681.

Le fort de Bandol fut construit en 1594 sur instruction du Duc d’Épernon. Le roi Henri IV fit don à Antoine de Boyer… situé sur l’éperon dit de la Motte (actuellement résidence du château)

Le 12 août 1715, la séparation du territoire de Bandol de celui de la Cadière est officialisée. Dans un dernier acte, le 14 août 1715, le seigneur François de Boyer de Foresta «promet à tous les particuliers qui voudront s’établir au dit lieu de Bandol et en son territoire… de leur donner des maisons à habiter et des terres à défricher», le tout à certaines conditions.

Ces actes marquent la naissance de la communauté de Bandol, 120 ans après que Henri IV eut donné en fief au sieur Antoine de Boyer le fort de Bandol, à lui et à sa postérité. Au XIXe siècle, grâce à la nouvelle ligne de chemin de fer du littoral, les premiers amateurs de soleil descendirent alors en gare de Bandol…

Classée station climatique le 3 juillet 1923, la ville a su développer un tourisme de qualité grâce à sa luminosité particulière, son climat tempéré, la sauvegarde des sites naturels, la baie de Bandol est désormais l’un des plus beaux fleurons de la Côte d’azur.

Ses premiers touristes s’appelaient Thomas Mann, Katherine Mansfield, Aldous Huxley, les frères Lumière, Marcel Pagnol…

Ils firent connaître Bandol dans le monde entier. Mistinguett, Raimu, Fernandel et Henri Salvador y choisirent leur villégiature.

Aujourd’hui, la baie de Bandol est un lieu de rendez-vous privilégié pour le repos ou la fête au rythme des saisons.